Fondation au service des actions des protestants

La Fondation du Protestantisme est dirigée par un Conseil qui comprend deux collèges : 

a) Le collège des fondateurs

composé de :  

1) Quatre personnes désignées au titre de la Fédération protestante de France :

  • le président et le trésorier de son Conseil ;
  • deux membres nommés par le Conseil de la Fédération protestante de France parmi les personnes qui ne siègent pas en son sein,

2) trois membres nommés par les autres fondateurs [parmi les vingt personnes morales fondatrices figurent, outre la Fédération Protestante de France :

  • 8 fondations reconnues d’utilité publique, dont la Fondation de l’Armée du Salut, la Fondation John Bost, la Fondation St Thomas, la Fondation Protestante Sonnenhof, la Fondation des Pasteurs retraités des Eglises réformées de France, la Maison de Santé protestante de Bordeaux-Bagatelle ;
  • 2 fédérations reconnues d’utilité publique : la Fédération de l’Entraide protestante, la Fédération Française des Associations Chrétiennes d’Etudiants ;
  • plusieurs autres œuvres actives sur l’ensemble du territoire, telles les Œuvres et Institutions des Diaconesses de Reuilly (OIDR), la Société de l’Histoire du Protestantisme Français (SHPF)].

Actuellement, les trois sièges du Conseil réservés au collège des fondateurs autres que la Fédération Protestante sont occupés par la Fondation St Thomas (Strasbourg), l’Association des Etudiants Protestants Parisiens (AEPP) et le Service protestant de mission (DEFAP).

b) Le collège des personnalités qualifiées

composé de huit membres cooptés par le conseil en raison de leur compétence dans les domaines d’activité de la Fondation ou de l’intérêt manifestés pour ceux-ci.

En outre, deux commissaires du gouvernement, l'un désigné par le ministre de l'intérieur et l'autre par le ministre des finances, assistent aux séances du conseil avec voix consultative : ils veillent au respect des statuts et du caractère d'utilité publique de l'activité de la Fondation.

La Fondation est enfin assistée d’un commissaire aux comptes titulaire et d’un commissaire aux comptes suppléant.